Vous qui entrez en ces Terres sans invitations, ne préservez pas d'espoirs vains, vous êtes déjà pris en chasse


    Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Partagez
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Mar 1 Mai - 18:20

    Je ressemble aux oiseaux, disait-elle, j'apprends à chanter dans les ténèbres.
    Denis Diderot
    An 24 après le réveil de l'Ange, jour 147 du calendrier sanguin

    "A partir de maintenant, le cercle est sceller ! Tous ce qui s'y passera, vous devrez le subir et ne pourra être changé. Vous êtes dès lors seuls face aux décisions du multivers !"

    A nouveau, je me retrouve à être hanté par ces dires. Je ne sais pourquoi le visage du Gardien continu à emprisonner mes songes sur Alara. Je n'arrive plus à trouver de sommeil paisible depuis ce jour. Qu'est ce qu'il m'a pris de leur dire oui pour ce rituel ? Moi qui ai une répugnance à user de la magie comme l'on jette un dès sans savoir ce qu'il en résultera. Ah ça oui, on m'y reprendra à l'avenir de m'engager à aider une population que les autres on laissé. Pourquoi est ce que ce mage léonin et l'elfe n'ont-ils pas sacrifié plus d'énergie ? Ils auraient pourtant dû se donner bien plus pour aider et sauver les leurs, mais au lieu de cela ils m'on laisser, moi et ma magie briser me déployer au maximum plutôt que de la contenir tel que prévu. Je commence à me demander si certain ne souhaitaient pas voir les marquer disparaître consumé dans les méandre de l'exil.

    Je sens quelque chose bouger et trembler contre le cuir de ma botte. Je soupir sans même prendre la peine d'ouvrir les yeux. Kemba à surement dû avoir une nouvelle crise. Je lui ai pourtant demander aimablement de rester sur la banquette. Ses instincts animaux vont être difficile à canaliser, surtout au contact de mon sang. Là aussi quelque chose ne va pas. J'aurais surement dû en toucher quelques mots au seigneur Markov. Plus nous franchissons le voile du multivers à ses côtés, plus je sens mon quelque chose s'éveiller en moi. C'est comme si la maladie de mon ancêtre essaye de percer mon esprit.

    Je me passe la main sur les yeux afin de me masser les paupières et fait craquer ma dorsale en m'étirant. Un doux rayon de lune vient de franchir la fenêtre du carrosse et réchauffer ma peau. Un goût de connu commence à se faire sentir. Mon sang doucement s'éveil tel celui d'un enfant arrivant sur son lieu de vacances. Cela ne peut dire qu'un seule et unique chose... Nous sommes enfin arrivé à la maison.

    Les yeux encore humide je glisse le rideau de côté et sens l'émotion croitre doucement. Les pics aigus et gothiques surmontés de gargouilles antiques formant les innombrables spire du château semblent si chaleureux tout à coups, et cela n'en a pas toujours été ainsi. Mais après vingt quatre ans passer dans la peau d'un autre sans pouvoir profiter de ce qui me revenait de droit fut comme un siècle dans la bibliothèque. Dans un léger crissement d'ongles contre le verre de la vitre, je dessine les pourtours de la salle du trône.

    Me revoici à la maison, ma Vrais maison...
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Mar 1 Mai - 19:43

    je tremblais contre mon nouveau maître, pas de froid, pas de faim... je pensais à mes frères de Naya...c’était la première fois que je quittais de mon clan. Je levais les yeux vers mon nouveau maître, Sasha. Il s'essuyait les yeux et il semblait songeur. Une part de moi était fière d'avoir sauver un de mes compagnon d'arme mais l'autre sans voulait j'avais fait un pacte avec le mage elfe que je ne pourrais jamais tenir et Sasha semblait clairement ennuyé par ma présence... pourtant je m’étais résignée je le servirais comme j'ai servis Ajani et son frère.

    Un frisson me parcouru, de nouvelles odeurs me chatouillèrent la truffe. Je n'osais pas me lever, je me sentais fautive et comme avec le frère d'Ajani me l'avait enseigner. je me devais de faire profil bas. Je levais les yeux avec méfiance à nouveau.

    je n'osais pas me l'avouer mais une petite part de moi lionne de Naya était heureuse de découvrir un nouveau monde...
    avatar
    Aria

    Messages : 5
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s): Humain
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Aria le Mar 1 Mai - 22:28

    Encore une. Encore une journée passé à nettoyer, dépoussiérer et entretenir les lieux. Seulement parce qu'elle avait eu la malchance de naître du mauvais côté de la barrière. Si la nature l'avait faite vampire, c'est sans doute elle qui donnerait les directives pendant qu'elle partirait en voyage et se complairait à vivre sa vie comme elle l'entendait. Mais non.
    Une fois de plus, ses songes avaient dérivés sur le rêve d'une vie meilleure. Mais la réalité était ce qu'elle était. Et tant qu'elle demeurait humaine, elle restait la domestique des Falkenrath. Au moins, elle n'en était pas le diner...
    Alors qu'elle somnolait, Aria entendit un bruit au dehors qui la fit sursauter. C'était à son tour de veiller, cette nuit. Ca, c'était un autre désavantage d'être domestique chez des vampires. Il fallait toujours qu'ils voyagent de nuit, qu'ils mangent de nuit, qu'ils s'amusent de nuit, bref, qu'ils vivent de nuit. Aria avait espéré passé la soirée tranquille, mais il semblerait que quelqu'un en avait décidé autrement.
    S'époussetant les vêtements pour se rendre présentable, elle attrapa une chandelle au vol et sortit à la rencontre des voyageurs nocturnes. Le rayon de lune qui éclairait la cour lui montra un carrosse qui lui était étranger. Sans doute un visiteur que le maitre avait oublié de prévenir de son absence.
    Aria poussa un soupir puis se dirigea d'un pas décidé vers le véhicule, tandis que le cocher ouvrait déjà la porte. A une distance respectable, Aria s'inclina comme on le lui avait apprit maintes et maintes fois.

    "Bien le bonsoir. Pardonnez-moi mais, si vous désirez vous entretenir avec le maître des lieux, je suis au regret de vous annoncer qu'il n'est point présent actuellement."

    En plus, c'est qu'il faisait froid là dehors ! Qu'est-ce qu'il fallait pas faire. Ah, si seulement elle était née vampire...
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Mer 2 Mai - 7:52

    je me suis relevée brutalement, le véhicule venait de s’arrêter, je grognais doucement. Mon Maître me souffla qu'il n y avait rien à craindre, nous sommes juste arrivé. Il m'ouvrit la porte, l'air glacée me frappa, mes oreilles se plaquèrent contre mon crane,... un humain, l'odeur d'un humain, il était là tout proche trop proche... je crachais et bondis hors du carrosse.
    Avant même que Sasha m'ordonna d’arrêter. Je bondis sur la femme présente et la mis à terre. je dégainais une de mes épées et lui mis sous la gorge. Elle eu un hoquet de surprise et elle commença à gémir.
    un combat intérieur commença, je devais la tuer ou pas ?
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Mer 2 Mai - 19:37

    La longue montée que je n'ai que trop usé étant jeune commence. Le bruit des roues aux engrenages ensablés par le voyage au travers des monts devient de plus en plus fort et aigu alors que le monture infernales commencent à peiner de leurs trois jours de voyages ininterrompus. Le cocher, place que j'ai tenu pendant toutes ces années infiltrées aux côtés de mon frère, fait claquer de son fouet pour motiver l'attelage. A l'extérieur, un hennissement me dit que cela à marcher une fois de plus.

    Une odeur de sang me prend le nez à un moment. Mes yeux laissent alors les spires de la forteresse à leurs contemplation lunaire pour retomber sur les toits bien plus modestes de la ville basse. Le doux appel de la chasse commence à se faire sentir alors que les derniers humains allument les torchères de nuit. Toute cette nourriture a portée de mains, et pourtant, un traité les protège de les griffes. Je ferme les yeux. L'afflux sanguinaire commence tout doucement à retomber tel les vibrations sur une surface aqueuse après la chute d'un objet en son calme.

    Une fois calmé, je rouvre les yeux. Alors que je sens mes iris reprendre leur habituelle forme, mes griffes se rétractent pour redevenir ongles. Je soupire légèrement entre mes dents. Je ne sais que dire. Ce n'est pas dans mes habitudes de céder ainsi à l'appel. C'est comme si depuis le cercle, je me retrouve bien plus enclin à m'abandonner à ces pulsions primales. Je me secoue la tête pour remettre toutes mes idées à leur place.

    A nouveau, la calèche penne, indiquant la seconde phase de l'ascension au château. Dehors, les lueurs disparaissent petit à petit sous nos pieds. Et bien vite, les vols de chauves souris propres aux falaises familiales font leurs apparitions. Quelques minutes pus tard, c'est avec la joie d'un enfant que je regarde les lourdes portes d'acier sculptées des exploits guerriers de mes ancêtres.

    Sans le moindre bruit, ces dernière glissent sur les axes et charnières ayant tenu oh combien d'assauts des autre familles, humains et loups garous. Et avant même que le roues ne s'immobilisent, je me redresse en faisant glisser ma main gantée sur l'épaule de la Léonine. Après quelques mots de réconforts à son égare, la poignée de la portière s'abaisse. A peine cette dernière entrouverte, un trais de vent glacé s'engouffre tel une charge de cavalerie endiablé dans l'habitacle.

    Un agréable frisson me parcourt l'échine. Je relève mon écharpe alors que le courant d'aire me lance sur les cicatrices des brûlures. Puis en remontant le col de ma veste par dessus, j'entame de descendre les marches. Ce qui se passe ensuite ne me laisse nul temps de réaction... avant de voir quoi que ce soit, une petite voix frigorifiée commence à s'élever, mais je n'ai pas baisser les yeux sur sa source que la lionne s'est glissée entre me jambes. Dans un tintement métallique, cette dernière tire son arme et saute sur ce qui semble sentir à une humaine.

    Peut être devrais-je la laisser faire couler ce sang impure. C'est une pure honte que de devoir apercevoir un si faible être dans ce sanctuaire sanguin. Hélas, je ne peux m'y résoudre. D'un claquement de doigts, je rappel le félin animal et commence à avancer vers l'entrée de la demeure sans jeter plus d'attention sur cette proie en bien piteux état.
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Mer 2 Mai - 22:55

    un claquement retentit, je levais les yeux et vis mon maître. Je me relevais doucement en grognant, si j’avais eu encore le pouvoir de parler j'aurais dit à cette humaine de ne pas approcher ni de nous suivre... Je rangeai crocs, ma chère lame qui m'avais tant servis autrefois...

    je tremblais de froid cette fois ci, j'avançais vers mon maître et attendit patiemment ces directives.

    J'observais aussi les environs, un château, une épaisse foret, sombre comme de l'encre...
    Le froid mordant...

    Naya pensais je... pour la première fois de mon existence une larme coula sur ma joue... pour la première fois je me rendit compte que j'avais peur...
    avatar
    Aria

    Messages : 5
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s): Humain
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Aria le Jeu 3 Mai - 3:30

    A peine Aria eut-elle achevé sa phrase qu'une masse se jeta sur elle. La seule chose qu'elle eut le temps d'apercevoir ce fut des poils et des vêtements. Par réflexe, elle ferma les yeux alors que la masse l'entraina au sol. La réception sur les gravillons de la cour fut douloureuse. Mais Aria n'eut guère le loisir de s'en inquiéter, car aussitôt après, un métal froid se plaqua sur sa gorge. Sur le coup de la surprise et de l'effroi, elle ne put s'empêcher de laisser s'échapper un gémissement. Bien qu'elle garda les yeux clos et qu'elle n'eut jamais subit une telle agression auparavant, elle savait très bien ce que cette lame signifiait. Elle allait mourir ici. Il s'agissait sans doute de quelconques bandits venus piller le château, et elle en serait la première victime.
    Le temps semblait s'être figé. Aria, tremblante, s'attendait à tout moment à sentir un liquide chaud couler sur sa gorge tandis que la vie la quittait. Etait-ce douloureux ? Certainement.
    Mais la mort ne vint pas. A la place, un claquement sec se fit entendre. Puis le bruit de bottes crissant sur les gravillons, et celui, plus proche, trop proche, d'un grognement. Tandis que les pas s'éloignaient, la lame métallique éloigna son emprise mortelle. Le poids qui la retenait au sol fini par partir lui aussi.
    Aria n'osait plus bouger, de peur que son assaillant finisse ce qu'il avait entreprit. Elle entendit son pas, plus léger, décliner, sans doute pour rejoindre l'autre intrus. Lorsque le son fut couvert par celui de la calèche qui repartait, Aria se risqua enfin à ouvrir les yeux et à regarder tout autour.
    Juste devant elle, le chandelier qu'elle avait prit pour accueillir les visiteurs gisait au sol, inerte, tout feu éteint. L'une des bougie était même fracturée. Et puis, au loin, deux silhouettes arrivaient à l'entrée de la demeure. Hormis cela, rien ne bougeait.
    Faisant fit de la douleur causée par la chute, Aria se redressa vivement et se précipita le plus discrètement possible vers l'entrée de service. Elle se devait d'avertir au plus vite que des étrangers venaient de pénétrer dans le domaine.
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Jeu 3 Mai - 6:11

    Le crissement des graviers sous mes bottes, le souffle roque du vent entre le dards rocheux en forme de dents de requin, le battement régulier et légèrement rugueux du pouls de la léonine tapant de manière rythmé une douce mélodie, tout cela forme un magnifique orchestre symphonique pour mes sens gourmands. Je me sens presque rassasié de toutes cette ivresse. D'un côté, me revoici sur ces terre m'ayant vue pousser mon premier cris, d'un autre côté, je ne sais pas que faire, car une fois les pans sculptés franchis, je laisserais ma liberté derrière moi pour endosser un manteau bien plus alourdis qu'il ne l'était lorsque je l'ai pris la première fois.

    Je soupire lentement pour reprendre le dessus, respire à plein poumon, ferme les yeux, et essaye de me projeter bien au delà du moment présent. J'entends presque rire mon aïeul s'étouffer de rire devant ce doute si subit. Oh que tu riais bien moins vieillard lorsque je suis venir querir ta tête avant le début de la grande guerre. Père, toi qui a été l'ainé de ta fratrie, comment aurais tu réagit dans une telle situation ? Mère, toi qui a tenu bon dans cette famille après avoir été arrachée a la tienne et offert six héritiers potentiel, que me conseillerais tu si te trouverais encore de ce monde ? Vous qui avez enfermé ce premier enfant loin des griffes et ambitions du vieux fou, que lui auriez vous conseillé de faire à ce moment présent ? Les murs de livres au travers desquels j'ai déambulé pendant deux siècles, deux cent ans durant lesquels vous avez continuer a procréer et mettre au monde des jeunes étant entrainés et formés à cette œuvre que je m'apprête à reprendre. Avouez que vous ne vous attendiez pas à ce que celui que vous aviez oublié loin de tout prenne la place que vous auriez entretenue sans ce cruel accident.

    Sur ces songes, je sens mes lèvres légèrement s'étirer en coin, comme amusées. Et en rouvrant les yeux, je me surprends à faire danser mes main tel un chef d'orchestre devant son pupitre. Le froid de l'aire à laissé place au vibration habituelles aux rituels. Tout autour de nous, je pressens des Gueists s'agiter et répondre à l'appel. Puis en commençant à amplifier mes mouvements, je les fait s'enrouler et s'élever avant qu'un léger geste de poignet ne leur indique leur tâche.

    Quelques secondes plus tard, les lourdes de plusieurs mètres de haut s'ouvrent comme animées d'elles même, révélant un immense hall aux colonnades immaculées et aux multiples armures lourdes en exposition. En revanche, ce qui est étrange, c'est le manque cruel de vie. Je veux bien que nous sommes bien loin de la forteresse des Markov ou encore des Voldaren, mais dans mes souvenirs, il y avait toujours ne serait-ce qu'un semblant de bruit. Or là, non, rien, le silence même. Une idée me vient à l'esprit. Oui, c'est bien possible, non, c'est même fort possible que nous soyons pris pour chasse.

    Règle numéro une dans ce genre de situation : lorsque l'on se sait pris en embuscade, la meilleure solution est encore de plonger dedans.

    En effet, c'est bien ce qui me semblait. Je n'ai pas fait deux pas dans le hall qu'une dizaines de lames d'hallebarde tombent tel des guillotines sur nous. Tour à tour je plonge mes yeux dans les fentes des heaumes de guerre des lourde protections métalliques de couleur écarlate. Mais avant que ces dernières ne terminent leur chute, les dix guerriers se retrouvent genoux au sol et lames dressées.

    C'est un véritable plaisir de vous revoir mon Seigneur ! dit la personne à l'armure la plus décorée.
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Ven 4 Mai - 10:21

    Je marchais à coté de mon maître. Par le passé Ajani ou son frére n'aurais pas claqué des doigts ils auraient hurlé
    KEMBA ASSEZ !!!
    Et comme on me l'aurait appris j'aurais stoppé net mon acte... Maintenant c'etait différent une main invisible m'avais tordu le coeur, non plus profond mon âme...
    Je me rememorais les derniers mots qu'Ajani m'avait dit
    Si après le combat, aucun remède n'est trouvé je serais dans l'obligation de vous condamner à mort... toi ma Kemba j'essayerais de t'exilé, mais certains des notres souhaite ta mort...
    je gémis moi Kemba rejeté ainsi à cause de Akkar mar qui m'avait obligé à signer, pourquoi mes frères ont ils été plus rapide, j'aurais dû la tuer de suite cette magicienne, je crachais de mépris. Je m’étais toujours méfié de la magie et le seul moment de mon existence où je l'utilisais pour sauver mes compagnons je me retrouvais maudite, liée à un vampire...

    J'aperçu du coin de l’œil des mouvement, je regardais mon maître qui agitais les mains comme on lance un sort... On s’arrêta devant de lourdes portes...
    Ces dernières s'ouvrirent sans bruits...
    DANGER !!!! tout mes sens m'hurlaient cet avertissement. Mais je n'ecoutais pas, c'etait sa taniére, sa maison... pas la mienne...
    avant d'avoir pu sortir mes lames une dizaines de lames d'hallebarde tombérent sur nous. Je grognais de rage ! avant d'avoir pu agir tous les gerriers posérent un genoux à terre. et une voix s'éleva
    c'est un veritable plaisir de vous revoir mon Seigneur!
    J'observais la situtation et sortis crocs ma fidéle lame en grondant, dans un meme mouvement je me mis devant l'intrus à l'armure décoré
    viens, pensais je, attaque, je t'attend ....[/i][/i]
    avatar
    Aria

    Messages : 5
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s): Humain
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Aria le Dim 6 Mai - 3:39

    Aria se faufila par la porte d'entrée des domestiques mais n'y trouva personne. Ce n'était pas si étonnant, vu que tout ses comparses dormaient, mais ce n'était pas pour la rassurer. A pas de loup, elle se glissa dans les couloirs, mais les ombres restaient définitivement figées, ne dévoilant guère d'autre présence que la sienne. Etaient-ils déjà tous morts ? Aria le redoutait, mais elle tenta de se convaincre du contraire, pour se donner du courage. Ils devaient juste s'occuper des intrus, voilà tout.
    Arrivée aux quartiers des domestiques, un bruit de gémissements la glaça d'effroi. Elle attrapa le premier objet qui lui vint pour s'en faire une arme si besoin. C'était une protection bien maigre, voire futile, mais ça restait mieux que rien du tout. En s'approchant encore un peu, toute tremblotante, les mains crispées sur l'objet qu'elle tenait, elle finit par se rendre compte que ce qu'elle prenait pour des gémissements n'étaient qu'en fait que des bâillements et des plaintes. Au détour du couloir, elle tomba nez à nez avec une de ses semblables. Une mégère d'un certain âge, toujours prête à critiquer. C'était la chef parmi les domestiques, et elle le faisait bien savoir.

    Qu'est-ce que tu fiche ici toi ? Tu ne devrait pas te préparer ?
    Me préparer ? Pourquoi ? On part ?
    Que tu est sotte, ma pauvre. Se préparer pour accueillir comme il se doit le maitre. Est-tu donc encore dans la lune ?


    Aria tenta de se remémorer les visiteurs qu'elle avait très brièvement aperçu. Mais aucun ne ressemblait au maitre. La calèche même n'était pas la sienne. Et maintenant on lui disait qu'il fallait l'accueillir ? Il devait y avoir une erreur. Ou le maitre était revenu très vite après les intrus, ou les intrus eux même avaient usurpé son identité par une quelconque magie.

    Cesse de bailler aux corneilles, et dépêche toi. Et pose moi ce vase. Pense-tu vraiment qu'il est l'heure de faire la poussière ? Vraiment, qu'est-ce qu'on va faire de toi...

    La voix cassante de la domestique ramena Aria à la réalité.

    Mais... Mais on nous attaque...
    Une attaque ? Ah ! Idiote. Personne ne serait assez fou pour attaquer la forteresse. Tu t'es encore assoupie c'est ça ? Je comprend mieux ton air débraillé. Sache que je rapporterai ton attitude irresponsable au maitre. File.

    A ces mots, la mégère repartit vaquer à ses occupations, avec son air autoritaire. Aria resta un instant dans le couloir, hébétée, un vase à la main. Avait-elle rêvé ? Pourtant la douleur ressentie suite à la chute était toujours bien réelle, et bien présente.
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Dim 6 Mai - 16:16

    Allons...Cousin... nous savons tous deux qu'il n'y a nul joie entre nous. Alors par pitié, cesses donc tes mots et ta courtoisie à la Markov. Je n'ai plus cent vingt ans, alors cesses de nous insulter en usant d'une fausse étiquette. Elle n'a aucunement sa place entre ces murs. Alors relevez vous, toi et tes hommes. Si toi tu n'en a plus, essaye de préserver la dignité des soldats sous tes ordres.

    Devant mes yeux, le guerrier en plate sanguine se relève tel un golem métallique. mes yeux croisent la fente dans le heaume métallique. A partir de là, nul besoin de voir pour imaginer le dégout tirant les trais blafards se trouvant derrière. Le ravin haineux se trouvant entre nous n'est pas nouveau. Notre grand père a toujours tout fait pour préserver cette rupture entre nous tous. Si ma mémoire est bonne, elle existe depuis la disparition de père et mère. Plutôt que de nommer mon oncle à la descendant, il l'envoya lui et sa femme sur les fonts du fin fond de la Néphalie. Ils y sont tous deux morts quelque années après. Depuis, mes cousins ont toujours été mis en second et à des places peut envieuses. Je pensais apaiser cette animosité entre nous en le nommant chef de la garde prétorienne, mais c'est l'effet opposé qui en a germé. Et depuis, la fracture semble être devenue indélébile.

    Tu ne sembles pas surpris de me voir.

    Je sais bien que cette question est sans importance et tombe sous le sens, mais j'ai besoin d'ouvrir la discussion avec lui. J'ai besoin de son soutient pour tenir les raines de la famille. Imposer par les dons du sang ne ferait que créer un règne semblable à celui de mon grand père. Et je sais mieux qui quiconque comment cela s'est terminé. Je ne tiens pas à une fraternité entre tous et moi. La loyauté est tout ce qu'il me faut.

    Je ne suis point ton frère ou ta sœur ... cousin ... je sais ce que signifie "ne pas pouvoir utiliser le Calice des Falkenrath". Ce n'était qu'une question de temps avant ton retour. Par ailleurs, dois-je comprendre à ton retour que le leur est compromis ?

    Je ne sais trop que répondre. A vrais dire, je n'ai nul désir de savoir ce qu'il est advenu d'eux. Ce n'étaient que des entraves dans mon existence. Leur disparition n'était qu'une question de temps. Au moins, ils ont choisi d'eux même leur chute. Celle qui les attendait aurait été bien plus... drastique le jour où je serais ressorti de l'ombre.

    Bah, après tout, quelle importance. Je n'ai que faire de cette connaissance. En revanche, que nous as tu ramené comme animal de compagnie ?

    D'un coup de menton, il indique la Léonine encore sur ses gardes à mes pieds. Pour le moment, je suis bien content que Kemba se tienne. Je pose ma main sur l'épaule de cette dernière dans l'espoir de l'apaiser. Si nous pouvions éviter une quelconque effusion de sang avec l'un des trois maître d'arme de la famille, ce serait un relatif soulagement.

    Elle est une invité de marque. De ce fait, je comptes bien à ce qu'elle soit traitée du même statut que le mien. Je serais intransigeant avec toutes personnes attentant à sa santé.

    Les heaumes s'inclinent lentement sur ma compagnon, mais je n'arrive pas à ressentir si un sentiment de dégout, de curiosité ou d'envie est partagé entre eux tous. Il faut que je brise cette gène naissante. Je clos les yeux un fragment de seconde, soupire, puis brise le statique de l'instant en reprenant ma marche vers la salle principale de la forteresse.

    Au réveil du jour, rassemble les vivants du lieu et convoque les généraux de l'armée !

    Je ne suis pas un serviteur ou un messager Sasha ! Je tourne légèrement la tête. Ma tâche ici n'est que de te défendre !

    Je lui accorde un petit sourire de satisfaction et reprends ma progression vers les étages supérieurs.
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Dim 6 Mai - 19:27

    l'homme en armure décoré parla... calice ? cousin ? et qui était les autres dont l'arrivé était compromis ?
    attendez un instant ANIMAL DE COMPAGNIE ????
    je grondait doucement bien consciente que la situation n’était pas du tout à notre avantage...
    une main se posa sur mon épaule, je sursautais à se contact...

    maître...que se passe t il ?
    pensais je en lui lançant un regard suppliant...

    Elle est une invité de marque. De ce fait, je comptes bien à ce qu'elle soit traitée du même statut que le mien. Je serais intransigeant avec toutes personnes attentant à sa santé.
    dit mon maitre

    à ces mots je rangeais ma lame, autant montré que je ne voulais pas les tuers

    ou du moins tant que vous ne m'attaquez pas pensais je ...

    les heaumes me fixèrent... je me sentais mal, très mal... je me suis relevée doucement, toisant l'homme à l'armure d'un air de défis

    je suis ton égal pensais je une championne de Naya !

    Mon maître commença à avancer je le suivis...
    un immense escalier menait aux étages, plusieurs fois, j'ai jeté des regards derrière moi.
    Je n'aimais pas le ton que l'homme avait employé, je ne l'aimais pas tout court. Je regardais les murs de pierre, et posais une main sur la surface froide, ma tanière, mon nouveau chez moi ?
    avatar
    Aria

    Messages : 5
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s): Humain
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Aria le Mar 8 Mai - 10:43

    Aria se recoiffa et s'épousseta rapidement avant de patienter avec les autres domestiques. Elle n'eut pas longtemps à attendre, car la mégère revint avec les instructions.

    Bien. Le maitre désire que nous préparions la bibliothèque. Vous vous préparerez le repas pour lui et son invitée. Faites ce qu'il préfère. Vous trois irez faire une petite réserve de bois et allumerez le feu, et aiderez en cuisine ensuite. Quand à toi tu apportera le repas du seigneur. Et tu enlèvera la poussière des fauteuils et de la table. Et demain matin à l'aube, le maître veut voir tout le monde dans la cour. Je ne tolèrerait pas une seule minute de retard. Ce sera tout. Partez.
    La bibliothèque ? Vous êtes sûre ? Mais elle n'a pas été ouverte depuis...
    Oserez-tu désapprouver la décision du maître ?
    Non mais...
    Alors tu devrais déjà être partie, au lieu de perdre ton temps à dire des ânerie. Et vous autres, qu'est-ce que vous attendez, hein ?


    L'air sévère, l'air habituel de Mémégère, comme les domestiques aiment à l'appeler dans son dos, la mégère partit. Sans doute était-elle repartie se coucher. C'était toujours ainsi. Elle aboyait les ordres puis se la coulait douce. Enfin... C'était comme ça.
    Aria prit deux chandeliers puis gagna la bibliothèque. Le lieu était sinistre, sombre, et sentait la poussière et l'humidité. Aria ouvrit légèrement une des hautes fenêtres pour changer l'air de la pièce. Il allait y faire plus froid mais tant pis, c'était nécessaire. Puis elle retira rapidement la poussière de deux fauteuils et d'une table, disposés devant la cheminée. Ses comparses arrivèrent rapidement pour préparer une flambée dans cette dernière. Une fois terminé la poussière, Aria referma la fenêtre et prit la direction des cuisines. Déjà, les odeurs de nourriture commençaient à emplir la pièce. Elle récupéra un plateau d'argent rond ainsi que deux verres dont le pied, en argent lui aussi, était joliement sculpté. Puis elle se dirigea vers la réserve. A l'intérieur, plusieurs bouteilles contenaient un liquide rougeâtre. On aurait pu croire à une banale cave à vin, si on ne savait pas que le liquide était en fait du sang. Selon les goût du maître, la petite pièce était chauffée pour conserver la bonne température, approchant celle du corps humain. Elle attrapa une bouteille de sang frais, celle préférée par le maître, puis emmena le tout à la bibliothèque. Et une fois le repas prêt, il lui faudra encore revenir...
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Mar 8 Mai - 22:16

    C'est comme si je me retrouve en pleine terres étrangères. Je ne sais pas ce que ma fratrie a fait de ces murs et de ces pierres. En une petite poignée d'années, c'est comme si les geits des lieux ont fui ou on été bannis. Je ne parviens plus à ressentir leurs souffles, les frissons de leur passage, les murmures de leurs discutions. Si les deux siècles précèdent la grande guerre n'avaient pas été si traumatisants dans cette forteresse de guerre, je penses que j'aurais fait demi tour par doute.
    La femme chat à mes cotés me semble dans un véritable conflit intérieur. J'aimerais pouvoir la rassurer, lui dire que je respecterais la promesse fait à son suzerain, mais je n'arrive pas trouver les mots. Elle n'est pas d'ici, et je doute qu'un jour elle ne puisse se dire que ce soit le cas. Je dois néanmoins tout faire pour alléger sa peine.

    Allons allons, mais qu'est ce que je vois là ? Serais-tu à te morfondre petit prince ? Depuis quand te soucis tu des étrangers ? Il faut que tu te visses dans le crâne que ce qui lui est arrivé n'est point de ta faute. Elle a d'elle même décidé de sont sort. On ne dit pas mots face à la magie dont le sens et l'impact nous échappe. Elle a sacrifié sa liberté pour purifier l'un des siens. Ses son choix, pas le tien !

    Tiens, tu ne m'as vraiment, mais alors vraiment pas manqué toi ! Le fait de changer de plans t'a boucher le claque-sang qui te sert de bouche ? Je t'avais presque oublié en toutes franchises ! Pourquoi maintenant ?

    Mon rôle n'est que pur observation petits prince, observation et conseil. Or j'ai trouvé ton petit monologue très jouissif lorsque tu as repris ta place. Légèrement trop théâtrale pour moi, mais vraiment très amusant.

    Je ferme les yeux afin que la voix rauque disparaisse. En voila un autre d'héritage que j'aurais préféré ne pas avoir sur le dos. Cette voix qui résonne dans ma tête de ses conseils depuis que mes lèvres ont touchées le Calice de Sang est extrêmement gênante. Je me frotte les paupières afin de cacher le fragment de seconde de trouble à Kemba. Je doute que cela lui soit bénéfique à ce moment précis.

    Je m'arrête et me tourne vers la léonine :

    Kemba, je sais que je t'ai promis repos et nourriture à notre arrivé, mais cela te dérangerais que l'on fasse un petit détour avant ?


    ...


    Tss ! Vraiment pathétique. Depuis quand le prédateur demande permission à la proie ?
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Mer 9 Mai - 18:15

    Les couloirs se suivaient ... mais au bout d'un moment une intuition bizarre me frappa... maître ? Sasha ? Cette intuition ne m'était pas inconnu, je l'avait déjà sentie... je réfléchie où ?
    LE FOU !!! le léonin qui parlait seul dégageait cette même impression...

    Mais lui était habité par l'ancien chef de clan... Un vampire ne pouvait pas être habité par un esprit léonins...

    Peut être que c’était ma faute ... mon âme léonine liée à la sienne provoquait une souffrance ?  
    J'avais eu une idée quand je m’étais retrouvée face à Ajani et mes frères... Une idée folle, suicidaire, j'avais plongé mon regard dans celui de notre chef, et l'avais supplié mentalement

    tue moi... même si tu ne me ramène pas... tue moi mon roi...

    Depuis toute jeune je nourrissait le rêve de devenir comme Ajani, un mage, un planeswalker...
    Ma mère pratiquait cette art autrefois... enfin ... avant ...

    mère pourquoi as tu voulu protéger père avec ta magie...

    Mon père attaqué par un autre planeswalker fut gravement blessé, ma mère s'interposa... tout les deux furent tués...
    je ne connu jamais le nom de leur meurtrier... mais depuis ce jour je n'aimais pas la magie et me méfiais de toutes les autres espèces...

    Kemba, je sais que je t'ai promis repos et nourriture à notre arrivé, mais cela te dérangerais que l'on fasse un petit détour avant ?

    je relevais la tête, je m’étais perdue dans mes pensées et je ne l avais pas vu s’arrêter. réfléchissant un instant je conclue que je n'avais pas encore trop faim... et je ne voulais pas me retrouver seule pour l'instant ... le souvenir de mes parents me faisait mal et d'habitude j'allais vers Khali qui me réconfortait...

    Je posais ma main sur son épaule en essayant de parler
    Nnn nia nnnn


    Je la retirais déçu de ne pas pouvoir lui répondre.
    Apparemment il compris ou il se fichait de ma réponse...

    Nous reprîmes notre marche, d'autres couloirs, des escaliers, Il n'y avait pas beaucoup d'ornement, quelques portraits et tapisseries, des armures,... nous avons croisé personnes ni humain, ni vampires, ni animal, personne...

    à un moment nous avons pris un escalier de bois, véritable contradiction avec les froids escaliers de pierres. Il était ancien comme ce château

    une odeur de plumes ?!

    je me suis léchée les babines par pur réflexe...

    manger pensais je ...

    quand mon maitre ouvrit la porte, je du tout mettre en oeuvre pour ne pas sauter sur ces proies potentielles... devant moi se trouvais une multitude d'oiseaux colorés...

    "ronronne" ronrrrrrrrrrr
    avatar
    Aria

    Messages : 5
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s): Humain
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Aria le Sam 12 Mai - 0:48

    La porte de la bibliothèque était toujours ouverte et personne n'était à l'intérieur. Parfait. Aria se glissa à l'intérieur et déposa son chargement avant de ressortir aussitôt. Et zut, les couverts, il fallait aussi les monter. Rapidement, elle partit en chercher et les déposa sur la table. Trois fourchettes, deux cuillères, deux assiettes, et tout ceci juste pour une personne. Vraiment, les nobles et leur extravagances... Ils ne songent même pas au travail que ça demande pour le petit personnel.
    Redescendant aux cuisines, elle du patienter encore un peu. Puis avec l'aide de deux des cuisinières, elle fit encore un trajet, le dernier espérait-elle. Enfin jusqu'à ce qu'il faille desservir la table...
    Il y avait toujours personne à la bibliothèque, c'était mieux ainsi. Sur la table, il y avait désormais assez de nourriture pour trois personnes affamées au minimum. Au moins, les domestiques auraient certainement des restes pour le lendemain.
    Aria informa un vampire de passage que le repas du maître était prêt. Comme a l'accoutumée, il lui rétorqua fort peu aimablement qu'il n'avait pas une gueule de messager. Tout ceci terminè, la soirée n'était pas finie pour autant. Aria serait bien simplement partie au lit, mais il fallait encore entretenir les feux, changer des bougies, répondre à d'éventuelles demandes... Et ce toute la nuit. Vraiment, ils la prenaient tous pour une boniche ! C'était ce qu'elle était, en même temps. Mais ce n'était pas par choix, d'ailleurs, on ne lui avait pas demandé son avis.
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Dim 13 Mai - 19:33

    Au fur et à mesure que mes jambes me ramènent jusqu'au sommet de la tour principale, de fins bruissements de plumes commencent à réveiller le petit enfant qu'un jour j'ai pu être. Je me rappel les longues ascensions avec mon père jusqu'à la volière de la forteresse. C'est bien là l'une des rares choses qui me manque de lui. Aussi loin que remonte ma mémoire et mes sentiments envers mes parent, c'était l'un des seuls moments où il me voyait comme un membre de sa famille. C'est bien une curiosité qui m'a longtemps étonnée venant de lui. Peut être que les autres n'ont jamais vraiment cherché à comprendre la base de nos origines. A moins que ce ne soit l'intérêt pour les histoires et que cette dernière lui tenait vraiment à cœur. Et dire qu'il ne daignait venir me chercher dans les livres qu'une fois toute les deux semaines. Une fois par tranche de quinze jours je voyais mon géniteur tel qu'un enfant voit un père. C'était peut être deux à trois fois plus que je ne voyais ma mère. Enfin bon, cela remonte à peut être deux bon siècles. Ce n'est plus vraiment le temps d'être nostalgique. Tout du moins, pas sur ce sujet. Une chose bien plus viscérale fait ressentir son manque. Et au plus que nous avançons, plus l'envie grandie. C'est un peut comme un appel, un besoin, et le son des battements de plumes ne fait qu'amplifier cela.

    Un vieille porte datant des origines de notre lignée finit par se dresser devant nous lorsque notre ascension voit sa fin. A côté de moi, la léonine commence à ronronner. Je sens une pointe d'amusement à la situation. Elle tient vraiment du chat sur bon nombre de points. Mais là, je doute que le jeu ne lui plaise. J'ai souvent observer les chasses de chats dans les villes humaines lors de mes sorties nocturnes. Ils se savent naturellement supérieurs à leurs proies. Mais je doute fortement que la chasseresse ne s'attende à ce qu'il se trouve de l'autre côté. Ah ce que j'aimerais la voir essayer de bondir sur ce qu'il y a de l'autre côté. Juste par plaisir.

    En jubilant par avance, je me tourne vers Kemba tout en attrapant la poignée de porte.

    Tu sais, avant d'être anoblis par le seigneur Markov, mon ancêtre élevé des ...

    Je n'ai pas le temps de finir ma phrase. Alors que j'espéré un peut de théâtralité en ouvrant la porte avec un timing impeccable, je me retrouve déconcerté alors qu'une multitude de plumes colorées s'envolent à notre entrée.
    Mais qu'est ce que cet malédiction ? Comment se fait-il que ce soit des perroquets qui logent ici ? Où sont donc passés les faucons géants, les rapaces vampiriques et tout ce qui à toujours fait la fierté de notre famille ? Frère, qu'as tu donc fait de notre héritage pendant toutes ces années ou tu as essayé d'usurper ce trône ?
    Je ne peux accepter cela, ce n'est pas possible ! L'immense volière de plus de six cent mètres carrés et quarante mètre de haut,  aux parois sculptées tel les falaises des sommet voisins, semble bien vide de vie sur les hauteurs. Au lieu de quoi, je me retrouve avec un bon trois à quatre cent volatils inoffensifs volants sans se soucier de quoi que ce soit.

    Cela ne sied pas à ma forteresse !

    Je lève doucement la main alors que la haine grandit a chaque passage de plumes devant mes yeux et dans un instant de délivrance, je claque les doigts machinalement.

    Kemba ! Tue !
    avatar
    Kemba

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s):
    Race(s):
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Kemba le Mar 15 Mai - 22:18

    "ronronne" rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Kemba! Tue!

    j'ai eu à peine le temps de répondre à mon instinct naturel de chasseur, qu' une pulsion meurtrière, une implacable envie de sang et de mort me submergea.
    Je bondis sur les oiseaux, pas pour me nourrir, mais pour les détruitres...

    D'habitude je ne tuais pas par plaisir, là ce fut une véritable délectation...Les os qui se brisaient sous mes griffes et mes crocs me faisait sourire... et le sang quel gout exquis...

    A l'instant ou se sentiment me frappa je me figeais de terreur, le sang, les leonins étaient certes carnivores mais il ne buvait en aucun cas de sang...

    est ce que je change ? c'est le loup garou ? pensais je affolée, je me tournais vers mon maître en colère est ce toi qui provoque cette délectation pour le sang ?

    Je me relevais doucement d'habitude je tuais mes proies rapidement et par nécessité... Je jetais un regard désolé aux cadavres des oiseaux, des perroquets comme à Naya...Au moins je n'avais plus faim.

    Je me mit à coté de Sasha, ma tunique couverte de sang et de plumes.
    Je le regardais étonné en pensant

    on ancêtre élevait des ...perroquets ? et tu me demande de les tuer ? Pourquoi ?
    j'essayait à nouveau de parler

    ..grrpourqrrrroi ?

    Je souris malgré la situation révélant mes crocs encore sanglant, au moins pensais je la parole me revenait...

    Admin
    Admin

    Messages : 5
    Date d'inscription : 30/04/2018

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Admin le Lun 21 Mai - 21:07

    Aria passe son tour, à Sasha de répondre.
    avatar
    Sasha Von Falkenrath

    Messages : 8
    Date d'inscription : 01/05/2018

    Feuille de personnage
    Classe(s): Sorcier, Seigneur
    Race(s): Vampire de sang
    points de sang:

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Sasha Von Falkenrath le Ven 28 Sep - 16:36

    damien:

    blablabla

    Contenu sponsorisé

    Re: Retour aux pays [Sasha/Kemba/Aria]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 19:00